Parée pour une nouvelle aventure

 

Lorsque j’ai poussé la porte d’Agence Backwash en octobre, j’ai instinctivement compris que c’était ici que je voulais travailler. Tout me plaisait: les couleurs vives sur les murs, la spontanéité et la bienveillance de Sarah, les projets qu’elle me présentait. Mais voilà! Avec un doctorat en littérature, diplôme très généraliste pour ceux qui ne le connaissent pas, comment travailler dans la création de sites internet ou d’identité visuelle ? Certains, bienveillants et consensuels, me répondraient que le verbe est le maître mot de la communication! Ce qui n’est pas forcément faux! Mais sans connaissance du code ou du graphisme, difficile de percer dans une agence de communication… Quelles ne furent donc pas ma surprise et ma joie lorsque, cinq mois plus tard, en février, Sarah m’exposa son projet de renforcer les compétences de Backwash en faisant appel à d’autres autoentrepreneurs! Me voilà partie dans l’aventure ! Il ne s’agissait plus de s’adapter à un métier mais de proposer des compétences et des services pour ce même métier!

 

La passion de l’écrit

 

Depuis toute petite, j’aime écrire. Cette passion me vient des années 2000 lorsque, comme beaucoup d’autres enfants, j’ai découvert la saga Harry Potter. Si avant le premier film je lisais à peine, quelques bandes dessinées ou romans de Fantômette tout au plus, la dévoration des quatre premiers tomes m’a conduite sur un chemin tout aussi inattendu qu’exaltant: celui de la lecture et de l’écriture. De ma propre version de l’île mystérieuse à l’essai philosophique en passant par les poèmes tragiques de l’adolescence, plus rien ne m’arrêtait! Je passais mes journées à lire et à écrire.

La suite de mon parcours devient donc évidente et prévisible: la licence de lettres me tendait les bras. Si j’ai pu apprécier à grands coups de cœur les œuvres classiques de notre patrimoine culturel, entre Euripide, Agrippa d’Aubigné et Emile Zola, il me manquait cette petite mélodie qui retentissait sans cesse durant mon adolescence. Mon master de littérature de jeunesse se transforma ainsi en véritable ressac jusqu’à son épiphanie lorsqu’il devint matière de thèse.

 

Bienvenue à Backwash!

 

Pour résumer, 15 ans de lectures et d’écrits en tout genre (nouvelles, romans, poèmes, articles, thèse) m’ont conduite devant la porte de Backwash. Et depuis, un nouveau chapitre s’écrit. Que l’on m’excuse pour cette métaphore facile! Mais n’est-elle pas évidente ? J’espère que ce livre, que dis-je ce site internet et ses pages de blog seront encore plus exaltants et rafraîchissants ! Une chose est sûre; avec des collègues telles que Sarah et Maëlys, je n’ai peur de rien! Alors lâchons les amarres ! Et laissons les embruns de notre créativité mener la barre !